Brent Harris, Head of Development & Construction de BlueLife Ltd : «Maurice, une destination sûre pour investir»

Par Leena Gooraya-Poligadoo O commentaire
Brent Harris

La hausse des coûts de construction au cours des dernières années a eu un impact considérable sur les prix des biens. Toutefois, Brent Harris, Head of Development & Construction de BlueLife Ltd, estime que Maurice demeure toujours une destination sûre pour l’investissement, en comparaison à d’autres pays.

BlueLife Ltd s’engage à présent dans la commercialisation de la phase 2 du projet Les Hauts  Champs. Comment se porte la demande?
La phase 2 du projet de développement Les Hauts Champs a été lancée le 11 novembre dernier. Il y a eu un certain intérêt de la part d’acheteurs locaux et étrangers, d’autant que huit des 16 unités faisant partie de cette phase 2 offrent une vue sur la mer et trois villas s’ouvrent sur les jardins communs. Nous nous attelons en ce moment à traduire cet intérêt en commandes fermes.

Qu’est-ce qui démarque Les Hauts Champs par rapport à d’autres projets PDS ?
La plupart des Property Development Schemes (PDS) sont des concepts sur papier et qui ne se sont pas encore traduits dans la réalité. Les Hauts Champs est la deuxième phase d’un projet de développement déjà très prisé. L’autre aspect, c’est que le projet Les hauts Champs abrite de grands arbres, avec des espaces ouverts comprenant des jardins communs et des vestiges de bâtiments historiques. Le projet propose des espaces où les enfants peuvent courir librement et découvrir tous les recoins des jardins. Les Hauts Champs est idéalement situé à proximité des meilleures écoles du Nord et à distance égale d’Azuri et de Grand-Baie ou Trou-aux-Biches. Ces propriétés offrent un excellent rapport qualité-prix.

Qui sont les principaux clients et de quels pays proviennent-ils?
Les Hauts Champs vise des investisseurs européens, principalement de France et des sud-africains, aussi bien que des Mauriciens. La communauté d’expatriés est assez importante à Maurice et nous pensons que la superficie des villas et le positionnement par rapport aux prix, démarquent le projet.

Y a-t-il d’autres projets envisagés par la compagnie BlueLife dans un futur proche ?
Oui, BlueLife procède actuellement au lancement des villas Ennea, Amara et Golf View à Azuri et d’un golf de 9-trous. Toutes ces villas auront une vue directe sur le parcours de golf et des jardins aménagés. Le golf comportera plusieurs trous présentant des défis, notamment deux obstacles d’eau, ce qui en fait un parcours passionnant. Les villas diffèrent par leur architecture et la superficie, allant de 2 à 5 chambres, pour répondre à toutes les bourses et à tous les goûts.

Quel est votre constat du secteur de la construction et celui de l’immobilier de luxe ?
Les coûts de construction ont considérablement augmenté au cours des dernières années vu que les bons entrepreneurs sont très sollicités, et cela a définitivement eu un impact sur le prix de vente des villas. Il y a un certain nombre de projets en cours actuellement, mais peu de promoteurs ont la réputation de BlueLife et peu de projets sont aussi bien ancrés qu’Azuri ou Les Hauts Champs. L’île Maurice est considérée comme une destination sûre pour l’investissement en comparaison à d’autres pays d’Afrique et d’Europe. Le contexte difficile dans certains de ces pays peut amener à une hausse de l’investissement à Maurice.

Et quelles sont vos prévisions pour cette année ?
Nous avons 60 villas d’exception à Azuri sur le parcours de golf que nous sommes en train de commercialiser et une offre limitée de 16 villas à Les Hauts Champs. Nous nous attendons donc à une année réussie pour les ventes !