Berguitta : ce cyclone qui nous a fait de l’œil

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Berguitta

Des maisons et des cours inondées, des arbres n’ayant pas résisté aux rafales, des pylônes électriques qui sont tombés comme des dominos… Berguitta laissera une trace indélébile dans les mémoires. Plongez dans l’œil de ce cyclone qui aura tenu le pays en haleine plusieurs jours durant avant de finalement changer de trajectoire.

Jeudi matin, l’heure était à l’évacuation de l’eau ayant envahi nombre de maisons à Highlands.

Nombre d’arbres n’ont pas résisté aux rafales de Berguitta, comme ici à Roche-Bois.
Face à l’inefficacité des drains, des habitants de Camp Fouquereaux ont fait casser le bitume pour évacuer l’eau des cours.
Sameer Nazeerally est à pied d’œuvre depuis 22 heures mercredi pour faire partir l’eau de sa maison à Camp Fouquereaux.
Iqbal Essur et ses proches évacuent l’eau de leur maison depuis mercredi.
Une cour complètement inondée à Camp Fouquereaux.
Ces sinistrés du centre de refuge de Bambous peuvent-ils encore croire en un monde meilleur, comme inscrit sur le mur en arrière-plan ? 
Ces enfants pataugeant dans une rivière à cité-La Cure mercredi ne semblent pas conscients du danger qui les guette.
L’alerte trois n’a pas dissuadé certains téméraires de faire trempette, comme ici sur la plage de Poste-Lafayette qui était inondée.
Une montagne de déchets a fini sa course non loin des Salines. Incivisme quand tu nous tiens… 
Faisant fi du mauvais temps, certains se sont adonnés à une partie de pêche mercredi.
La mer était complètement déchaînée mercredi, comme ici à Roches-Noires.