Baisse de production : l’exportation des letchis compromise

Par Mario Boutia O commentaire
letchis

C’est l’inquiétude chez les cultivateurs de letchis. 80 % des arbres fruitiers n’ont pas fleuri. Les exportations sont compromises.

À Calebasses, considéré comme l’un des principaux vergers du pays, plus de 90  % des arbres fruitiers n’ont pas fleuri. «  C’est la première fois que nous vivons un tel phénomène » explique un cultivateur, qui exporte ses letchis vers des pays européens notamment la France, l’Allemagne et l’Italie.  Il craint fort qu’il n’y aura pas d’exportation de letchis cette année.

Il affirme avoir parcouru le pays et dans la plupart des régions c’est le même constat.  Il a exprimé des craintes que la faible production soit ravagée par les chauves-souris.

Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters Association,  juge la situation très inquiétante.  Il révèle que la plupart des arbres qui ont fleuri se trouvent  dans les arrière-cours.  « Ce sont principalement les vergers qui sont affectés et il doit y avoir une raison à  cette situation.  Des techniciens de l’Agro-industrie ont attribué ce phénomène aux conditions climatiques mais je pense qu’il faut faire une étude scientifique plus poussée à ce sujet d’autant plus qu’à  l’île de la Réunion, 50 % des arbres ont fleuri », explique-t-il. 

Il soutient que plusieurs cultivateurs sont découragés par cette situation d’autant plus que la culture de letchis est leur principale activité.

Il évoque un problème de pollinisation en raison d’une baisse conséquente du nombre des abeilles.  Ce qui le pousse à encourager les planteurs à élever des abeilles  qui grâce à la pollinisation assureront la production des fruits.