Arvin Boolell : «Ce n’est ni ma victoire ni celle du PTr et de son leader, mais celle de toute l’île Maurice»

Par Shalini Raggoo O commentaire

Le vainqueur de l’élection partielle au no 18 parle de victoire impressionnante et de signal fort. Arvin Boolell a obtenu 7 990 votes à cette élection. Il affirme vouloir redonner le statut de ville des fleurs à Quatre-Bornes. 

«Ce n’est ni ma victoire ni celle du PTr et de son leader, mais celle de toute l’île Maurice. C’est un message clair pour le gouvernement qu’il faut des élections générales anticipées. Nous avons une équipe et une stratégie pour faire de Maurice une île moderne. Ce qui s’est passé aujourd’hui, c’est le vœu de l’électorat. Nous prenons l’engagement que nous allons accélérer le processus de restructuration, de rénovation», affirme-t-il. 

Arvin Boolell souhaite la construction d’une passerelle entre les membres du parti et la jeunesse. Il estime qu’il faut dire oui à l’économie et à la création d’emploi. «Le PTr est une famille, nous appartenons au peuple et il ne faut pas le sous-estimer. Ce n’est pas un parti familial. Nous avons dit qu’il faut une meilleure représentativité. Une île Maurice meilleure n’est pas possible sans les femmes et la jeunesse. Nous allons élargir l’espace pour tout le monde où toutes les communautés sont ensemble. Vous avez voté intelligemment et pour l’avenir», a lancé Arvin Boolell.