Alissa Tracy Colas : Miss UOM veut inspirer les jeunes

Par Rajmeela Seetamonee O commentaire
Alissa Tracy Colas

Alissa Tracy Colas s’envole bientôt pour le Cambodge. Elle va représenter Maurice au concours World Miss University. L’étudiante de 20 ans, fraîchement élue Miss UoM, est la première Mauricienne à participer à cette compétition internationale.

L’université de Maurice (UoM) a une nouvelle ambassadrice : Alissa Tracy Colas, élue Miss UoM 2017, le vendredi 6 octobre. Le concours est une initiative de Rays Club, en collaboration avec Smartcitizen et Students’ Union 2016-2017.

« Je suis très contente. Je ne m’attendais pas à recevoir la couronne de Miss UoM. Les autres finalistes étaient les unes plus belles que les autres », dit Alissa, âgée de 20 ans. Elle est doublement heureuse, car elle sera la première Mauricienne à participer au concours World Miss University, au Cambodge, en décembre.

Alissa Tracy Colas voit un rêve se réaliser. « Les filles ont, au moins une fois dans leur vie, fait le vœu d’être une reine de beauté. Depuis enfant, je caresse le rêve de devenir Miss », confie cette étudiante en BA (Joint Hons) Humanities.

Au fur et à mesure qu’elle grandit, elle se concentre sur ses études, sans pour autant s’éloigner de son rêve. Après avoir décroché son Higher School Certificate (HSC), cette ancienne étudiante du collège France Boyer de la Giroday opte pour des études en psychologie au Canada. Elle réussit à obtenir une bourse d’une université canadienne, mais toutes les conditions n’étaient pas réunies.

« Entre-temps, l’UoM a accepté mon inscription et j’ai pris la décision de poursuivre mes études à Maurice. Je ne savais pas qu’une surprise m’attendait », dit-elle avec le sourire.

Le hasard

Encouragée par ses proches et ses amis, elle envoie sa candidature au concours Miss UoM. « L’année dernière, mes camarades m’ont demandé de me présenter à la compétition. Je trouvais qu’il était encore trop tôt pour m’inscrire. Je leur ai promis que je le ferais l’année suivante. Je souhaitais d’abord participer à une compétition moins prestigieuse. Mais le hasard fait bien les choses », raconte l’aînée d’une fratrie de quatre enfants.

Contre toute attente, elle est retenue pour faire partie des onze finalistes. « Le concours n’a pas imposé des critères de sélection. Le comité organisateur a choisi des filles qui sont capables de motiver les autres sur le campus », indique-t-elle.

Pendant trois semaines, les filles bénéficient des classes de coaching et de grooming. Cette habitante de Vieux-Grand-Port doit jongler avec ses cours et les répétitions dans l’après-midi. Cela ne s’est pas fait sans difficulté, mais « la patience et la persévérance ont porté leurs fruits », explique-t-elle avec le sourire. Coup d’essai, coup de maître !
La nouvelle Miss UoM se prépare, désormais, pour la World Miss University. Elle bénéficie de l’aide d’Anne-Murielle Ravina, l’actuelle Miss Mauritius, pour la démarche et de Jaleela Hassenally, Miss India Worldwide 2016, pour l’élocution.

« Je dois également me trouver des sponsors et le costume national, entre autres. C’est la première fois que les organisateurs de Miss UOM, envoient une représentante au concours World Miss University. Nous essayons de travailler avec les moyens du bord », poursuit-elle.

Le 21 novembre, elle va prendre l’avion pour la Corée du Sud, avant de se rendre au Cambodge le 1er décembre. La finale est prévue le 20 décembre.

Pendant son temps libre, Alissa Tracy Colas se consacre à la lecture. Elle a un faible pour les romans et les livres sur le leadership. Elle aime aussi danser. Outre son objectif de briller sur la scène internationale, la Miss UoM 2017 veut inspirer d’autres jeunes. « Il est important que la jeunesse puisse compter sur un role model, afin qu’elle soit davantage motivée », fait-elle ressortir.