Alan Ganoo, du Mouvement patriotique : «Le Premier ministre n’avait pas le choix»

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
Alan Ganoo

« À la lumière de ce qui a été publié dans la presse et l’affidavit du dénonciateur, le Premier ministre n’avait pas le choix. Il faut savoir que le bureau de l’Attorney General est le conseil légal du gouvernement et pour le décorum, et pour l’image de cette institution, il fallait que Ravi Yerrigadoo se retire. Nous savons quel est le lien entre le bureau de l’Attorney General et la police. Pour le bon déroulement de l’enquête, il fallait qu’il démissionne de son poste afin qu’il n’y ait pas de soupçons d’interférence dans les investigations. Mais Ravi Yerrigadoo aurait dû partir de son propre chef par respect pour l’institution qu’il représente. »