Air Mauritius : les pertes de Rs 242 M expliquées

Par Patrick Hilbert O commentaire
Air Mauritius

Rs 242 millions. C’est le chiffre affolant des pertes subies par Air Mauritius à la suite du « débrayage » déguisé des pilotes de ligne de la compagnie. Une action ayant perturbé une série de vols du Paille-en-Queue le jeudi 5 octobre.  C’est du moins le chiffre avancé par Pravind Jugnauth, dans une déclaration mercredi soir. Comment le chef du gouvernement est-il arrivé à ces Rs 242 millions ? Chez Air Mauritius, on explique que chaque vol annulé ou reprogrammé comporte des coûts directs et qu’une crise de cette envergure a aussi une répercussion indirecte sur la compagnie.

En matière de coûts directs, Air Mauritius indique que cette crise lui a coûté une moyenne de Rs 40 millions par jour. Quand des vols ont été annulés, il a fallu acheter des places sur les avions d’autres compagnies aériennes.Il a fallu aussi acheter de l’espace pour le fret aérien qui n’a pas pu être pris en charge par Air Mauritius, offrir un logement et à manger à des passagers. Certains bénéficieront  d’une compensation pour préjudices subis. La nourriture devant être servie à bord des avions restés au sol a dû être détruite. Beaucoup de gens ont eu à faire des heures supplémentaires. Les entreprises qui ont subi des pertes en raison de la crise devront être compensées.

Puis, il y a l’aspect intangible, qui n’a pas été calculé dans les Rs 40 millions par jour, comme la baisse de la valeur de l’action de la compagnie. La crise a provoqué une chute du cours. L’image d’Air Mauritius en a aussi souffert et la compagnie risque des poursuites.