Agression mortelle et viol d’une octogénaire : de profondes blessures décelées sur la victime

Par Ledweena Ramasawmy-Mohun O commentaire
Sooriadev Cheetamun

Chandramah Bullywon (80 ans) a subi des sévices atroces à son domicile le 22 avril 2013. Les rapports médico-légaux, produits, le jeudi 12 octobre, devant la cour d’assises, décrivent les multiples blessures qu’elle a subies. Sooriadev Cheetamun était poursuivi pour agression mortelle et viol.

Le rapport d’autopsie du Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal, a conclu que Chandramah Bullywon est morte d’un choc dû à de multiples blessures. Le médecin légiste a été appelé à témoigner, le jeudi 12 octobre, devant la cour d’assises, dans le procès intenté à Sooriadev Cheetamun.

Le médecin légiste a énuméré les diverses blessures subies par l’octogénaire, le 22 avril 2013, à son domicile, à Camp-Fouquereaux. Chandramah Bullywon avait des blessures au visage et à la tête. Elle avait le nez et les côtes fracturés et des hématomes à l’estomac.

Le Dr Sudesh Kumar Gungadin a aussi décrit les blessures profondes subies par la défunte à ses parties privées. L’octogénaire avait le vagin et l’intestin perforés. « Ces blessures ont été causées par un objet dur », a affirmé le médecin.

Ce dernier a produit un rapport après avoir ausculté l’octogénaire, le 22 avril 2013, avant sa mort. Il a souligné que la victime avait des pansements au visage et éprouvait des difficultés à respirer. Il a ajouté que Chandramah Bullywon saignait abondamment au niveau des parties intimes. Le médecin légiste a aussi produit un rapport sur l’examen du prévenu Sooriadev Cheetamun.

«Mentalement stable»

Le Dr Kailesh Jagatpal, psychiatre qui avait examiné Sooriadev Cheetamun un mois après le drame, a indiqué que le prévenu est mentalement stable et a un comportement normal. Et d’ajouter que le prévenu est cohérent et peut faire face à un procès. Pour sa part, le Dr Hemraz Boodhoo a témoigné sur l’intervention chirurgicale qu’a subie le prévenu, le 3 octobre 2011, deux ans avant le drame. Il a expliqué que Sooriadev Cheetamun avait fait une chute et avait été blessé à la tête. Toutefois, à la suite d’une opération, il a très vite récupéré et a regagné son domicile le 8 octobre 2011.

D’autre part, la déclaration du prévenu au cours de l’enquête préliminaire devant le tribunal de Curepipe a été produite. « Zame monn batt li, zame monn vyol li ek monn touy li », avait affirmé le prévenu. Sooriadev Cheetamun, alors âgé de 25 ans, est accusé d’avoir battu à mort et violé l’octogénaire Chandramah Bullywon à son domicile, à Camp Fouquereaux, le 22 avril 2013. Il a plaidé coupable à l’ouverture de son procès et c’est Me Deepak Rutnah qui paraît pour lui. La poursuite est représentée par Mes Rajkumar Baungally, Pravin Harrah et Rubesh Oberoi Dawoodarry. La prochaine séance est prévue ce vendredi 13 octobre, sous la présidence du juge Prithviraj Fekna.