Affaire Sunkai : entre inquiétude et exaspération

Par Nilen Kattany O commentaire
Bhimla Ramloll

Ils étaient une cinquantaine à faire le déplacement en Cour suprême le mardi 21 novembre 2017 à la suite des investissements frauduleux orchestrés par la compagnie Sunkai. Ils attendent patiemment que les plaintes qu’ils ont logées soient appelées devant la Master’s Court.

Des petits conciliabules de circonstance ont lieu. Les visages des personnes présentes laissent transparaître une inquiétude, voire une certaine impatience. Certaines ont voulu savoir si elles obtiendraient leur argent après la séance de ce mardi 21 novembre 2017.

Mais au bout d’une demi-heure, c’est la désillusion. Un officier de police les informe que l’affaire a été renvoyée au 15 février 2018. Pris au dépourvu, les plaignants manifestent leur agacement.

C’est alors que Bhimla Ramloll, directrice de la compagnie Sunkai, sort de la Master’s Court. Elle est vite confrontée aux questions de ses anciens clients. « Kan nou pou gayn nou larzan », lui demande une femme.

Interrogé par Le Défi Quotidien, son avocat, Me Kahpeeldev Raghunandan a déclaré que d’ici au 15 février 2018, les clients seront remboursés. « Il faut compiler le montant dû et le paiement sera fait d’ici le 15 février 2018 ».

Si cette déclaration a pu rassurer certains des plaignants, d’autres par contre sont exaspérés, à l’instar de Gunesh Budoo. Cet homme de 82 ans, habitant Hollyrood, Vacoas, dit ne plus pouvoir attendre pour récupérer les Rs 100 000 qu’il a investies dans la compagnie Sunkai.

« J’ai contracté un emprunt de la Mutual Aid pour investir dans la compagnie Sunkai. Je continue à rembourser ce prêt. Donn mwa mo larzan. Le 15 fevrie mo pou pran mo tant mo vini », fait ressortir cet ancien gardien de chasse.

Nisha Varma, 37 ans, habitant Laventure, a investi Rs 500 000 dans la compagnie Sunkai. Les termes de son contrat stipulaient qu’elle percevrait des revenus de Rs 50 000 mensuellement et qu’au bout de deux ans, ses investissements arriveraient à maturité, lui permettant de toucher un pactole d’un million de roupies. « Mais on n’a touché qu’une mensualité de Rs 50 000. On doit se battre pour récupérer notre capital », déplore cette mère de deux enfants.

900 personnes ont chacune porté  plainte  contre Bhimla Ramloll et la firme Sunkai pour réclamer le remboursement de leurs investissements. Le montant des réclamations s’élève à Rs 246 352 000.