Affaire Sobrinho : Xavier-Luc Duval insatisfait des explications de la Présidente

Par Ashwin Kanhye O commentaire
Xavier-Luc Duval a envoyé une lettre aux autres membres de l’opposition pour avoir leur point de vue sur l’affaire Sobrinho.

Le leader de l’opposition n’est pas satisfait des explications fournies par Ameenah Gurib-Fakim sur l’affaire Sobrinho. Dans un message diffusé sur les ondes de la Mauritius Broadcasting Corporation dans la soirée du jeudi 13 avril, la présidente de la République avait annoncé qu’elle se retirait de toutes les instances du Planet Earth Institute afin de préserver l’image de marque de la présidence. Xavier-Luc Duval a déjà envoyé une lettre aux membres de l’opposition pour avoir leur point de vue sur les raisons avancées par Ameenah Gurib-Fakim.

« Je ne suis pas convaincu par ses explications. J’ai déjà envoyé une lettre aux autres députés. Je compte rencontrer les membres de mon propre parti afin de savoir ce qu’ils pensent et s’ils sont du même avis », a-t-il souligné lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à son bureau à l’hôtel du gouvernement. Xavier-Luc Duval a ajouté qu’il attend de voir quel sera le point de vue des autres partis de l’opposition.

Lors de son intervention, le leader de l’opposition n’a pas été tendre envers le ministre de l’Intégration sociale Alain Wong. « Il y a eu une grosse erreur de casting avec sa nomination en tant que ministre de l’Intégration sociale. Pour administrer ce ministère, il faut avoir la vocation d’aider les pauvres. Il est clair que les pauvres se retrouvent entre les mains d’un incompétent. Azordi sap dan karay tom dan dife », a déclaré Xavier-Luc Duval.

«Cover up»

Il a fait ressortir qu’à ce stade, ni la National Empowerment Foundation (NEF) ni la National Housing Development Co Ltd (NDHC) n’a construit de logements pour les pauvres. « Il n’y a que les anciens projets de l’ancien gouvernement », a-t-il précisé.

Le leader des bleus s’est ensuite penché sur le plan Marshall contre la pauvreté, qui, dit-il, est prêt depuis le 4 décembre 2015 mais est resté dans les tiroirs. Xavier-Luc Duval déplore le fait que « la NEF soit dans un profond sommeil ».

Il a aussi parlé de la saisie des 155 kilos d’héroïne. Regrettant que le mystère plane toujours, Xavier-Luc Duval estime qu’il serait judicieux de faire intervenir des enquêteurs étrangers pour se charger de cette affaire afin d’éviter toute tentative de « cover up » à Maurice.