[Vidéo] Affaire bet365 : «J’ai eu plusieurs réunions avec Yerrigadoo pour mettre sur pied une structure financière», déclare Husein Rahim dans son affidavit

Par Al Khizr Ramdin O commentaire
Hussein Abdool Rahim

Une lettre de l’Attorney General circule depuis le lundi 11 septembre. Dans cette correspondance, Ravi Yerrigadoo donne son feu vert à une firme étrangère de paris en ligne pour que celle-ci verse les gains d’un parieur mauricien. Le parieur, Mohamad Husein Abdool Rahim, a juré ce mardi 12 septembre un affidavit en Cour suprême dans lequel il accuse Ravi Yerrigadoo d’avoir participé à des « activités illicites ».

« J’ai eu plusieurs réunions avec Ravi Yerrigadoo pour mettre sur pied une structure financière à travers la création de comptes bancaires à Dubaï et en Suisse pour des transferts d’argent », a déclaré Mohamad Husein Abdool Rahim dans son affidavit. Selon lui, l’Attorney General a agi en dehors de ses prérogatives « en émettant des documents et en facilitant des procédures pour moi ».

Dans son affidavit, Mohamad Husein Abdool Rahim a exposé les « connexions alléguées » de Ravi Yerrigadoo en vue d’ouvrir des comptes à l’étranger pour le transfert d’importantes sommes d’argent que le parieur aurait obtenues comme gains de la compagnie de paris bet365. 

Tout en reconnaissant qu’il est impliqué dans un cas d’escroquerie devant la cour intermédiaire, Mohamad Husein Abdool Rahim allègue que Ravi Yerrigadoo serait intervenu pour lever l’interdiction de voyager qui pesait sur lui en raison de ses démêlés avec la justice. 

Dans son affidavit, rédigé par l’avouée Nundah Hurhangee, Mohamad Husein Abdool Rahim déclare que c’est par l’intermédiaire de Sylvio Sundunum qu’il a eu plusieurs rencontre avec Ravi Yerrigadoo et l’avocat Dick Kwan Tat pour un montage financier avec l’ouverture de comptes bancaires à Dubaï et en Suisse pour transférer des fonds. 

Mohamad Husein Abdool Rahim estime, dans son affidavit, que Ravi Yerrigadoo est allé au-delà de ses responsabilités pour remettre des documents, faciliter les procédures, rédiger son « variation order » mais aussi pour donner des instructions pour ouvrir des comptes bancaires à l’étranger… 

Dans son affidavit, Mohamad Husein Abdool Rahim explique qu’en 2014, il gagnait sa vie uniquement en jouant aux courses à Maurice et sur les paris de foot en ligne. Il indique qu’il a plaidé coupable à la suite d’une plainte pour escroquerie déposée par Atish Laufur. 

Dans le cadre de cette affaire, la cour a gelé les avoirs du parieur. Et en octobre 2016, Mohamad Husein Abdool Rahim a en vain tenté de transférer 10 000 euros de son compte bet365 à son compte MCB. 

En novembre 2016, il rencontre Sylvio Sundunum à la salle de gym de l’hôtel Suffren. Les deux hommes se lient d’amitié et Mohamad Husein Abdool Rahim confie ses soucis avec la compagnie bet365. Sylvio Sundunum lui aurait dit qu’il parlerait d’abord à l’assistant surintendant de police (ASP) Monvoisin et ensuite à Ravi Yerrigadoo. Sylvio Sundunum aurait aussi affirmé qu’il demanderait à l’ASP Monvoisin de convaincre Atish Laufur de trouver un arrangement avec lui. 

Quelques jours plus tard, Sylvio Sundunum a informé Mohamad Husein Abdool Rahim que l’ASP Monvoisin aurait refusé de s’ingérer dans cette affaire. Sylvio Sundunum aurait ajouté qu’il se tournerait vers l’Attorney General, qu’il a qualifié d’ami. 

Mohamad Husein Abdool Rahim dit avoir, le 14 février 2017, rencontré Ravi Yerrigadoo au bureau de ce dernier. Il lui aurait exposé l’affaire d’escroquerie dans laquelle il est impliqué et les conséquences du gel de ses avoirs. L’Attorney General lui aurait alors déclaré qu’il enquêterait auprès de la Financial Intelligence Unit et de la banque pour déterminer le problème exact. 

Toujours dans son affidavit, Mohamad Husein Abdool Rahim affirme qu’une nouvelle réunion a eu lieu avec Ravi Yerrigadoo le 16 février 2017. L’Attorney General lui aurait conseillé de chercher un certificat de moralité. Un des conseillers de l’Attorney General l’aurait accompagné aux Casernes centrales dans une Nissan Juke pour les procédures appropriées.

Selon Mohamad Husein Abdool Rahim, lors des réunions qu’il a eues avec Ravi Yerrigadoo, celui-ci lui aurait présenté l’avocat Dick Kwan Tat et un étranger, Denis Zandaza. Ces derniers lui auraient proposé les services d’une grande compagnie de Wealth Management où il pourrait déposer ses gains provenant des jeux. C’est alors que l’idée de se rendre à Dubaï, en France et en Angleterre aurait surgi pour le transfert des gains de bet365. 

Mohamad Husein Abdool Rahim allègue que l’avocat Dick Kwan Tat lui aurait demandé Rs 2 000 pour « soudoyer » un huissier de la cour afin de transférer la preuve du paiement d’une caution de Rs 300 000 pour l’application d’un « variation order » pour qu’il puisse voyager. Mohamad Husein Abdool Rahim dit avoir obtenu son passeport le même jour pour se rendre à Dubaï en compagnie de Sylvio Sundunum et Dick Kwan Tat. 

Mohamad Husein Abdool Rahim dit avoir alors créé un compte de paris en ligne pour Sylvio Sundunum et des versements totalisant 1 090 euros ont été effectués. Il avance aussi avoir rencontré, au moins une fois avant son départ pour Dubaï, Ravi Yerigadoo et Dick Kwan Tat à Kensington Palms, Quatre-Bornes. 

Ravi Yerrigadoo avait réagi sur les ondes de Radio Plus lundi soir. Il avait affirmé qu’il n’a rien à se reprocher dans cette affaire : « Ce n’est pas à ce parieur que j’ai remis cette lettre. Dans le forum approprié, vous verrez dans quel contexte je l’ai fait. En tant qu’Attorney General, j’ai agi strictement selon les dispositions de la loi. » Ravi Yerrigadoo ajoute qu’il est « courant » qu’un Attorney General, dans certains cas, donne son avis à des institutions étrangères.

Sylvio Sundunum rejette les allégations de Mohamad Husein Abdool Rahim

Le nom de Sylvio Sundunum est mentionné dans l’affidavit juré par Mohamad Husein Abdool Rahim. Le directeur de Dry Cleaning, dans une déclaration à Radio Plus, affirme que ce dernier « est en train de venir raconter toutes sortes d’histoires pour détourner l’attention ».

Ecoutez sa déclaration :  

Ci-dessous l’affidavit de Mohamad Husein Abdool Rahim :