Accident fatal à Pomponette : la victime voyageait à bord d’une voiture volée

Par Ellvina Nallan O commentaire
Jonathan Brunette

Louis Jonathan Gian Brunette, 21 ans, a péri dans un accident sur la route principale de Pomponette, Riambel, aux petites heures, lundi. Son ami Westley R. a été, lui, grièvement blessé. Il est admis à l’hôpital. La voiture à bord de laquelle se trouvaient ces deux habitants du Sud avait été rapporté volée.

Un  mort de plus sur nos routes. Louis Jonathan Gian Brunette, un habitant de Chemin-Grenier, a été tué dans un terrible accident de la route à Pomponette, Riambel, lundi, aux petites heures. Avec ce nouveau décès, on dénombre, depuis janvier, 109 morts dans des accidents de la route.

Les proches du jeune homme sont sous le choc. « Jonathan avait quitté la maison, dimanche vers 19 heures, pour se rendre à Surinam. Une fête y était prévue pour l’anniversaire d’un ami », explique Léonard, le père du jeune homme. C’est lundi, vers 6 heures, qu’il apprendra que son fils avait trouvé la mort dans  un accident de la route.

Jonathan Brunette et un de ses amis, un dénommé Westley R., un habitant de Chamouny, étaient à bord d’une voiture quand celle-ci a percuté un arbre à Pomponette, Riambel. La police de Souillac a été alertée. L’aide des sapeurs pompiers a aussi été sollicitée. Le corps de Jonathan Brunette a été extirpé de la voiture et envoyé à la morgue de l’hôpital Victoria, Candos.

Quant à Westley R., il a été grièvement blessé. Il a été conduit à l’hôpital de Souillac avant d’être transféré à l’hôpital Jawaharlal Nehru, de Rose-Belle où il est admis. La police soupçonne que Westley R. était au volant de la voiture, car ses chaussures sont restées coincées sous les pédales des freins et de l’accélérateur. Le défunt se trouvait sur le siège passager quand les pompiers l’ont extirpé de la voiture. Toutefois, Westley R. dira aux enquêteurs que Jonathan conduisait. Il n’a pu fournir plus de détails. La voiture accidentée sera examinée par la police scientifique et des prélèvements d’ADN ont été effectués.

Il ressort que la voiture en question avait été volée. Un dénommé Jean a porté plainte au poste de police de Souillac pour rapporté le vol de cette voiture. « Un ami me l’a prêtée. J’ai été à une fête d’anniversaire dans cette voiture. Quand je suis descendu, j’ai oublié les clés sur le contact. Quand je suis retourné, la voiture avait disparu », relatait Jean aux enquêteurs. Sollicité, il se dit choqué : « Lorsque j’ai appris la nouvelle de l’accident, je suis allé faire un tour, j’ai vu que c’était la voiture que m’avait prêtée mon ami », relate Jean.

Chez les Brunette, l’émotion est à son comble. Léonard n’arrive pas à croire que son fils n’est plus de ce monde. « Il est très difficile d’accepter ce coup du sort. Jonathan travaillait à La Vallée des Couleurs. Il s’occupait des tyroliennes. Samedi, il est rentré vers 18h30 et m’a informé qu’il allait à la fête. C’est son cadavre qui est revenu à la maison», dit-il.

Le rapport d’autopsie attribue le décès à un choc dû à ses multiples blessures. Les funérailles de Jonathan Brunette auront lieu ce mardi à 10 heures.