Accident fatal à Barkly - Radha: «En voulant profiter de ses vacances, mon fils a perdu la vie»

Par Ellvina Nallan O commentaire
Radha Lutchmanah.

Encore une nouvelle victime sur nos routes.Mervin Lutchmanah, 23 ans, habitant Cité La Caverne, Vacoas, était au volant de sa voiture à bord de laquelle se trouvaient deux autres personnes.

Son véhicule est entré en collision avec une voiture à Mont-Roches, à la jonction route Saint-Martin et rue Ariane, avant de terminer sa course contre un pylône électrique. Mervin Lutchmanah a succombé à ses blessures.

Mervin Lutchmanah.

Une sortie entre amis qui vire au drame. Mervin Lutchmanah, étudiant en journalisme, a quitté sa maison, dimanche, vers 18 heures, pour se rendre à la mer avec ses amis. Sur le chemin du retour, il a déposé un de ses amis à son domicile. En arrivant à la jonction route Saint-Martin et rue Ariane, sa voiture est entrée en collision avec un autre véhicule avant de heurter un pylône électrique. Mervin Lutchmanah, qui était grièvement blessé a été transporté à l’hôpital.

Après deux heures, il a poussé son dernier soupir. Ses deux amis ont été admis à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo, à Port-Louis. Le chauffeur de l’autre voiture, un Operation Manager, 34 ans et habitant Chemin-Grenier, a subi un alcotest qui s’est révélé négatif.

Chez les Lutchmanah à Cité La Caverne, Vacoas, c’est la consternation. « Mon fils Mervin m’a demandé de l’accompagner, mais j’ai refusé. Vers 20 heures, il m’a appelée pour me demander si je voulais quelque chose à manger et je lui ai dit de prendre ce qu’il préférait. Mais plus tard, j’ai appris qu’il a été victime d’un accident et qu’il est décédé », pleure Radha, 51 ans, la mère de Mervin.

La maman raconte qu’avant de quitter la maison, son fils a eu un geste qui l’avait touchée. Il lui a embrassé les mains et lui a dit : « Je t’aime ». « Mo finn trouv sa byen drol kan Mervin finn embrass mo lamin e linn dir je t’aime. C’est la première fois qu’il a agi ainsi et j’ai alors pensé que c’était parce qu’il était joyeux. Or, c’était un signe prémonitoire. Il était un bon vivant. C’est en voulant profiter de ses vacances qu’il a perdu la vie. Il était toujours aimable. C’est très difficile pour moi. Si mo ti kone, mo ti pou al la mer e mo pa ti pou refiz li », se désole Radha.

Les funérailles de Mervin Lutchmanah auront lieu ce mardi.