50 ans de l’indépendance de Maurice : le vivre ensemble mauricien mis en relief

Par Jean-Marie St Cyr O commentaire
Alain Wong, Nando Bodha et Stephan Toussaint

Les 50 ans de l’Indépendance de Maurice seront célébrés avec faste. Ce sera aussi un rappel des événements qui ont précédé l’accession au statut de pays indépendant et tout ce qui a été accompli par la suite.

« 50 ans dans la vie d’un pays et d’une nation c’est quelque chose d’extraordinaire », a expliqué Nando Bodha qui préside le comité chargé d’organiser les célébrations pour marquer les 50 ans de l’Indépendance de Maurice. Les célébrations du 12 mars prochain auront ainsi pour toile de fond les événements qui ont précédé l’Indépendance du pays en 1968 : les élections d’août 1967 et les bagarres raciales de janvier 1968. Sans oublier le démembrement de l’archipel des Chagos du territoire mauricien.

Mais tout cela n’a pas empêché Maurice d’être un pays phare de la région, selon le ministre Bodha. Pour lui, la chanson Donn to lamin, pran mo lamin traduit parfaitement l’esprit de la nation mauricienne. « Nous venons de différents horizons et nous allons bâtir la nation mauricienne. C’est une phrase et une mission extraordinaire », a-t-il expliqué.

Selon lui, 50 ans après, Maurice est toujours un pays uni. « Maurice a réalisé plusieurs miracles. Le premier, c’est celui de vivre ensemble dans cette tolérance dynamique qui fait que le peuple mauricien, venu de partout, peut vivre en harmonie et bâtir un pays et une nation. »

Le ministre a ajouté que les étrangers trouvaient extraordinaire que nous puissions  vivre et créer ensemble. « Nous sommes un pays phare sur le plan émotionnel et identitaire. Nous avons réussi à créer une fusion fantastique et nous avons aujourd’hui un sentiment de fierté et de confiance », a fait ressortir le président du comité de préparation.

Ainsi le 12 mars prochain, avec le thème Lamin dan lamin, c’est le sentiment d’appartenance à la nation mauricienne que le comité souhaite faire émerger chez chaque citoyen.

L’idée des célébrations c’est que le Mauricien se dise : je suis fier d’être né dans un pays béni et que j’ai un avenir brillant parce que tout autour de moi ce sont mes frères et mes sœurs mauriciens », a souligné le ministre Bodha.

Il a aussi annoncé que les délibérations du comité seront  soumises au conseil des ministres et que c’est le Premier ministre Pravind Jugnauth qui présentera le calendrier officiel des activités pour les 50 ans de l’Indépendance.

Étaient aussi présents lors de ce point de presse, la vice-Première ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo et les ministres Roubina Jadoo-Jaunbocus, Prithivirajsing Roopun, Stephan Toussaint et Alain Wong.